Dossier: Le mensonge : Un péché?

0
36

La Bible est claire que le mensonge est un péché qui déplaît à Dieu. Le premier péché de ce monde implique un mensonge dit à Eve. Les Dix Commandements donnés à Moïse comprend “Tu ne porteras point de faux témoignage contre ton prochain” (Exode 20:16).

Colossiens 3:9 dit, « Ne vous mentez pas les uns aux autres, car vous avez abandonné votre vieille nature avec ses habitudes Mentir est cité dans 1 Timothée 1:9-11 comme quelque chose pratiquée par les méchants. En outre, les menteurs seront parmi ceux qui sont jugés à la fin (Apocalypse 21:8). En revanche, Dieu ne ment jamais (Tite 1:2).Il est la source de la vérité. “Il est impossible que Dieu mente” (Hébreux 6:18). Jésus lui-même est le chemin, la vérité et la vie (Jean 14:6), et Il attend que ceux qui le suivent soient des gens de la vérité. La vérité doit être exprimée dans l’amour (Ephésiens 4:15).

La Bible ne présente nulle part un cas où le mensonge est considéré comme la bonne chose à faire. Le neuvième commandement interdit les faux témoignages (Exode 20:16). Proverbes 6:16-19 liste “une bouche qui trompe” et “un faux témoin qui débite des mensonges» comme deux des sept choses que le Seigneur déteste. L’amour “se réjouit de la vérité» (1 Corinthiens 13: 6). Pour d’autres versets qui parlent négativement de mentir, regardez Psaumes 119:29,163; 120: 2; Proverbes 12:22; 13:5; Ephésiens 4:25. Il existe de nombreux exemples de menteurs dans l’Écriture, de la tromperie de Jacob dans Genèse 27 au prétexte d’Ananias et Saphira. Heure après heure, nous voyons que le mensonge mène à la misère, la perte, et le jugement.

. La réprimande de Pierre est sévère: « Ananias, pourquoi Satan a-t-il rempli ton cœur, au point que tu mentes au Saint-Esprit” Le jugement de Dieu était sévère: le couple est mort à la suite de leur mensonge.

L’histoire d’Ananias et Saphira se trouve dans Actes 5, et c’est une histoire triste. Elle commence en fait à la fin du chapitre 4 avec la description de l’église primitive de Jérusalem, un groupe de croyants tellement remplis de l’Esprit Saint qu’ils étaient d’un seul cœur et une seule âme. Les apôtres prêchaient et témoignaient du Sauveur ressuscité. Les gens partageaient volontairement toutes leurs possessions. Ils le faisaient non pas parce qu’ils ont été contraints mais parce qu’ils s’aimaient. Ceux qui vendaient des terres et des maisons donnaient leurs bénéfices aux apôtres, qui les redistribuer à ceux dans le besoin.

Deux membres de ce groupe étaient Ananias et sa femme, Saphira; ils avaient également vendu un champ. Ils ont retenu une partie des bénéfices de leur vente dans leurs propres poches, et Ananias a donné seulement une partie de l’argent aux apôtres. Cependant, Ananias fit semblant d’avoir tout donné. Ce spectacle hypocrite peut avoir dupé certains, mais pas Pierre, qui était rempli de la puissance de l’Esprit. Pierre savait instantanément qu’Ananias l’avait menti – et pas seulement à lui, mais à Dieu – et exposa son hypocrisie. Ananias tomba, et mourut (Actes 5:4). Lorsque Saphira se montra, elle mentit aussi à Pierre et à Dieu, en disant qu’ils avaient fait don de toute la vente du terrain à l’Eglise. Lorsque son mensonge eut été exposé, elle tomba aussi morte aux pieds de Pierre.

Certains spéculent que ces deux décès étaient de causes naturelles. Peut-être Ananias est-il mort du choc ou de culpabilité, mais Pierre a prononcé la mort de Saphira avant sa mort ! Et le moment et le lieu de leurs décès indiquent que tel est bien le jugement de Dieu. La question est pourquoi. Pourquoi Dieu tuerait-il deux personnes pour avoir menti?

Les raisons de Dieu derrière la mort d’Ananias et Saphira impliquent son horreur du péché, de l’hypocrisie du couple, et la leçon qui reste pour l’Eglise, à l’époque et maintenant. Il peut être facile aujourd’hui de dissimuler la sainteté de Dieu, d’oublier qu’il est juste et pur et qu’il hait le péché de tout son cœur. Ce péché particulier de l’hypocrisie dans l’Eglise a été traitée rapidement et de façon décisive.

Ananias et Saphira sont-ils sauvés? Ils l’étaient probablement. Leur histoire est racontée dans le cadre des actions de “tous les croyants» (Actes 4:32). Ces décès ont servi à purifier et avertir l’église « Une grande crainte saisit toute l’Église» (Actes 5:11). Ils connaissaient l’Esprit Saint (Actes 5:3). Mais la meilleure preuve qu’ils étaient des enfants de Dieu peut être qu’ils ont subi sa discipline: «Si vous n’êtes pas corrigés comme le sont tous ses fils, alors vous n’êtes pas de vrais fils mais des enfants illégitimes.» (Hébreux 12: 8) Ananias et sa femme avaient conspiré pour recueillir les éloges de l’Eglise; mais leur complot a conduit au péché jusqu’à la mort. Le cas d’Ananias et Saphira illustre le fait que même les croyants peuvent être amenés au péché flagrant. C’était Satan qui avait rempli leurs cœurs à mentir de cette façon (Actes 5: 3) pour «défier l’Esprit du Seigneur» (verset 9). La cupidité, l’hypocrisie et le désir d’être glorifié des hommes ont tous trois joués un rôle dans leur disparition.

La triste histoire d’Ananias et Saphira n’est pas un obscur incident de l’Ancien Testament concernant une violation de la loi mosaïque. Cela a eu lieu dans l’église du premier siècle aux croyants en Jésus-Christ. L’histoire d’Ananias et Saphira est un rappel pour nous aujourd’hui que Dieu voit le cœur (1 Samuel 16: 7), qu’il hait le péché, et qu’Il s’inquiète de la pureté de son Eglise (1 Corinthiens 11; 1 Jean 5).

Il y a au moins deux cas dans la Bible où le mensonge a produit un résultat favorable. Par exemple, le mensonge que les sages-femmes Hébreux ont dit au Pharaon semble entraîner la bénédiction du Seigneur sur elles (Exode 1: 15-21), et ça a sauvé la vie de nombreux enfants Hébreux. Un autre exemple est le mensonge de Rahab pour protéger les espions israélites dans Josué 2: 5. Il est important de noter, cependant, que Dieu ne tolère pas ces mensonges. Malgré le résultat «positif» de ces mensonges, la Bible ne fait nulle part l’éloge de ces mensonges. La Bible ne déclare nulle part qu’il y a des cas où le mensonge est la bonne chose à faire. En même temps, la Bible ne déclare pas qu’il n’y a pas d’exemple possible dans lequel le mensonge est une option acceptable.

Dieu peut-il mentir?: Le Dieu éternel est saint (Esaïe 6:3). Sa sainteté rend le mensonge impossible pour lui, «saint» signifie que Dieu est absolue. Il ne se conforme pas à la norme. Puisque Dieu est saint, toutes ses autres caractéristiques ou attributs sont aussi saints. Ainsi, lorsque Dieu parle, il ne sera pas et ne peut pas mentir. Il ne trompe jamais; ni ne fausse pas ce qu’il dit ou fait. Le mensonge est contre sa nature.

Deux choses sont révélées ici sur la véracité de Dieu. Tout d’abord, il se base sur Sa propre Parole, le serment qu’il a fait à lui-même. Comme il est le Dieu saint, il est impossible pour lui de mentir. Il ne peut pas contredire son propre caractère. Deuxièmement, Dieu a tenu la promesse qu’il avait faite à Abraham dans Genèse 12:1-3 : grâce à la postérité d’Abraham le monde serait béni. Cette promesse se réalise quelque 2000 ans plus tard, lorsque Jésus-Christ vint dans le monde (Galates 3:16). Jésus était de la semence d’Abraham et est maintenant le Sauveur du monde par sa mort et sa résurrection. Ceux qui placent leur foi en Jésus-Christ reçoivent son pardon et la vie éternelle (Jean 1:12; 3:16).

Si Dieu pouvait mentir, il ne serait pas le Dieu éternel et relationnel révélé par Jésus-Christ dans la Bible. En outre, qui veut placer leur foi en un Dieu à qui on ne peut pas faire confiance? Si Dieu pouvait mentir, il aurait quelque chose en commun avec Satan, le père du mensonge (Jean 8:44), et ce serait impossible. Si Dieu pouvait mentir, il serait tout comme nous les humains à parfois mentir ou déformer la vérité. Mais «Dieu n’est pas un homme pour mentir, il n’est pas un être humain pour changer d’opinion. Il n’affirme jamais rien sans tenir parole, ce qu’il promet, il le réalise.»(Nombres 23:19).

Satan: le Père des mensonges (Jean 8:44):  Parlant à un groupe de Juifs, Jésus dit: «Vous avez pour père le diable et vous voulez faire ce que votre père désire. Il a été meurtrier dès le commencement. Il ne s’est jamais tenu dans la vérité parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Quand il dit des mensonges, il parle de la manière qui lui est naturelle, parce qu’il est menteur et père du mensonge.» (Jean 8:44).

Satan est le «père du mensonge». Satan a dit le premier mensonge de l’histoire à Eve dans le Jardin d’Eden. Après avoir semé le doute dans l’esprit d’Eve avec une question (Genèse 3: 1), il contredit directement la Parole de Dieu en lui disant, «Vous ne mourrez point » (Genèse 3:4). Avec ce mensonge, Satan conduit Eve à sa mort; Adam a suivi, et nous tous aussi.

Le mensonge est l’arme principale de Satan contre les enfants de Dieu. Il utilise la tactique de tromperie pour séparer les gens de leur Père céleste. Certains de ses mensonges les plus courants sont “il n’y a pas de Dieu”, “Dieu ne se soucie pas de vous”, “on ne peut pas faire confiance à la Bible.” L’apôtre Paul nous dit que Satan «se déguise en ange de lumière» (2 Corinthiens 11:14), de sorte que ce qu’il dit et fait sonnent bien et semble raisonnable. Mais ce n’est rien de plus qu’une fausse apparence.

Beaucoup des mensonges de Satan ont tendance à se perpétuer. C’est ce qui est arrivé quand Eve a convaincu Adam de croire lui aussi au mensonge du diable. Aujourd’hui, Satan utilise encore des gens pour répandre ses mensonges pour lui. Satan a dit plus de mensonges aux gens (et même aux anges) que toute créature jamais créée. Son succès dépend des personnes croyant ses mensonges.

Certains parlent de mensonges en termes de grandeur. Que le mensonge soit « petit » ou « grand » n’est pas vraiment le souci. Les mensonges sont du diable. Si vous avez menti, même une fois, à moins que vous vous repentiez, vous n’entrerez pas au Royaume. La Bible enseigne que tous les menteurs seront expédiés dans «lac de soufre enflammé, qui est la seconde mort. » (Apocalypse 21: 8) .Proverbes 19:9 aussi enseigne que toute personne qui ment sera punie.

Évitez ce sort par en choisissant l’intégrité et l’obéissance. Mark 1:15 «Repentez-vous et croyez à l’Evangile.» Jésus est la vérité (Jean 14: 6), et il ne vous trompera jamais. Ceux qui viennent à Jésus avec foi connaitront la vérité, et la vérité les rendra libres (Jean 8:32).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici