Introduction aux livres de la bible Genèse – Genesis – Bereshit

0
30

CANONISATION – Genèse dans la Bible

  • C’est le premier livre de la première section du canon hébreu appelé «La Torah» ou «enseignements» ou «loi».
  • Cette section dans la Septante est connue comme le Pentateuque (soit cinq rouleaux).
  • Elle est parfois appelée «Les Cinq Livres de Moïse» en anglais.
  • Genèse-Deutéronome est un compte en continu par (ou édité par) Moïse concernant la création par le biais de la vie de Moïse.

Le livre de la Genèse tire son nom de la version grecque de l’Ancien Testament (le Septante), qui l’a appelé ‘Genèse’, ce qui signifie ‘au commencement’. Genèse est une traduction précise de Bereshit, le premier mot dans la bible en hébreu. Ce nom est le plus approprié pour le contenu du livre, car il concerne l’origine divine de toutes choses, que ce soit pour la matière ou de l’énergie, vivante ou inanimée. Cela implique que, en excluant Dieu, toute chose peut être retracée à un point de départ qui coïncide au moment où Dieu entra en action (où il débuta son œuvre de création). Bereshit indique que Dieu créa les ‘cieux et la terre’, comme le premier acte de la création (Genèse 1:1).

La tradition juive et chrétienne a presque unanimement attribué l’écriture de la Genèse à Moïse. La Genèse est le seul livre du Pentateuque qui ne mentionne pas le nom de Moïse et n’indique rien sur l’identité de l’auteur. Cette omission pourrait bien être parce que les derniers événements du livre sont antérieurs à Moïse de plusieurs siècles. Il est aussi bon de noter que les livres bibliques désignent rarement leurs auteurs. Pourtant, le reste du Pentateuque s’appuie sur la Genèse, sans laquelle les allusions constantes aux patriarches, autres personnes, et les événements n’auraient aucun sens. Le résumé de la conclusion de la Genèse (Genèse 46:8-27) dans Exode 1:1-7 sert de pont ou de rappel entre les récits des patriarches et la délivrance du peuple de Dieu dans l’Exode et met en évidence la continuité de l’histoire décrit dans le Pentateuque.

Thème
Le nom Genèse décrit ce qui est au moins un thème majeur de l’ouvrage- Au Commencement ou L’origine des choses. Il raconte les débuts des cieux et de la terre, la création des choses qu’ils contiennent, de la relation et l’alliance de Dieu avec l’humanité, du péché, de la rédemption, des nations et du peuple élu de Dieu, Israël.

Le thème de la Genèse s’articule autour de la première parole de Dieu à l’homme et à la femme enregistrée dans le texte sacré, à savoir la Genèse 1:26-28 :

Puis Dieu dit : Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu’il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre.

‘Dieu créa l’homme à son image, il le créa à l’image de Dieu, il créa l’homme et la femme. Dieu les bénit, et Dieu leur dit: Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre, et l’assujettissez; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, et sur tout animal qui se meut sur la terre.(Genèse 1:26-28 LSG)

Ici, Dieu précise qu’Il a créé l’homme et la femme pour les bénir et pour qu’ils puissent exercer une domination en son nom sur toute la création. La désobéissance humaine menaçât le dessein que Dieu avait pour l’humanité dans la création. Dieu a répondu en appelant Abraham, par qui la bénédiction de Dieu finirait par triompher.

Les formes littéraires: Les trois grandes sections de la Genèse sont caractérisées par des types littéraires très distincts. Les événements primitifs (Genèse 1 à 11) sont écrits dans une forme de récit dit poétique, et cela nous comprenons, afin d’aider à la transmission orale. Les récits des trois premiers patriarches (Genèse 12-36; 38) sont des histoires sur les ancêtres qui ont été retenues dans les comptes et autres récits de la famille. Le récit de Joseph (Genèse 37; 39-50) est une histoire courte qui comprend tension et résolution. Cependant dans chacun de ces types littéraires majeurs, nous pouvons trouver d’autres types mineurs tels que : les généalogies (5:3-32; 11:10-32), les récits où Dieu apparaît (17-18; 32:22-30), les paroles de Dieu (25:23), les bénédictions (1:28; 9:1; 27:27-29), et les paroles tribales (49:3-27). La Genèse présente l’histoire dans tous les sens du terme. Genèse, cependant, présente l’histoire sous une forme de récit qui englobe une foule de types littéraires afin de pouvoir communiquer son message théologique clairement et efficacement.

Comme nous l’avons vu, le livre de la Genèse est essentiellement théologique et contient aussi des récits historiques, mais il comprend également d’autres types de genre littéraire :

  1. Historiques / dramatiques – exemples : 1:1-3
  2. Poésie – exemples : 02h23; 4:2; 08h22
  3. Prophéties – exemples : 03h15; 49:1 (aussi poétique)

Textes clés : 1:1 et 12:3

“Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre.”

“Et je bénirai ceux qui te béniront, et je maudirai ceux qui te maudiront, et en toi toutes les familles de la terre seront bénies.”

Terme clé : “Commencement”

Ce livre raconte le commencement de beaucoup de choses : la création du monde, l’origine de la race humaine et le mariage, le début du péché et de la mort. Le livre montre aussi le début du glorieux plan de Dieu pour établir un royaume fait de personnes rachetées.

Résumé en une phrase

Le Dieu qui a créé l’homme et qui a puni sa désobéissance par la mort a commencé son grand plan de rédemption avec son alliance à Abraham, dont les descendants sont arrivés en Egypte comme le peuple choisit de Dieu.

Le Christ dans la genèse

La création est le premier thème de la Genèse et le Christ est justement l’agent de la création. “Par Lui tout a été créé” (Colossien 1:16). Christ comme Rédempteur est d’abord promis dans Genèse 3:15. Quand Dieu ordonna à Abraham d’offrir Isaac en sacrifice, il a fourni un substitut pour Isaac (Genèse 22:8), de la même manière il a fourni Christ comme notre substitut par sa mort sacrificielle. Grâce à la postérité d’Abraham, Jésus-Christ, toutes les familles de la terre seront bénies.

Calendrier des évènements :

De la création jusqu’à la mort de Joseph (environ 1805 BC)

Les informations sont insuffisantes à ce jour pour dater avec précision les événements décrits dans le livre de la Genèse des chapitres 1-11. En utilisant la date traditionnelle de la période où eut lieu l’exode, la naissance d’Abraham à Ur a eu lieu vers l’an 2166 BC, et Joseph mourut en Egypte vers l’an 1805 BC. Cela donne un total stupéfiant de quelques 360 années pour couvrir quatre générations. (Ce fut l’époque de la première dynastie de Babylone en Mésopotamie et en Egypte. L’âge de bronze débuta vers la fin de la Genèse.)

Première Audience et Destinataire :

Les Israélites au mont Sinaï

Les auditeurs et les destinataires d’origine ne sont pas indiqués dans le texte, mais nous pouvons en déduire en étudiant les traditions. La première audience était la nation israélite pendant leur trajet dans le désert en route vers la terre de Canaan.

LES VÉRITÉS PRINCIPALES DE LA GENESE
Comment tout a commencé ?

  • Tout a commencéavec Dieu(Genèse 1-2). La vision du mondedela Biblen’est pas un polythéisme, mais un monothéisme. Le textene se concentre passur le «comment» de la création, mais sur celui« qui a créé ».Le récit est court, mais si puissantdans sa présentation. La théologie dela Bibleétait totalementunique en sontempsmême si certainsdes mots, les descriptions des suites des évènements, etles sujets traités se trouventdans d’autres documentsmésopotamiens.
  • Dieu voulaitune relation. La créationn’est qu’une étapepour Dieu dans l’instauration de la communionavec l’homme. C’estune “planètetouchée”(C.S.Lewis).
  • Iln’est pas possiblede comprendrele reste dela Bible sans avoir lu et compris le livre de la Genèse 1, 2-4 et11-12.
  • Les humainsdoivent répondrepar la foià cequ’ils lisent et comprennent de la Bible, dela volonté de Dieu(Genèse 15:6 etRom. 4).

Pourquoi le monde est si mauvais et injuste ? A la fin de la création Dieu déclara que ses créations étaient «très bonne» (1:31), mais Adam et Eve ont péché (cf. Genèse 3; Romains 3:9-18, 23; 5:17-21). Les terribles résultats sont évidents :

  1. Caïn tue Abel (Chapitre 4)
  2. vengeance de Lamech (Chapitre 4:23)
  3. unions illégales (Chapitre 6:1-4)
  4. méchanceté de l’homme (Chapitre 6:5, 11-12; 8:21)
  5. l’ivresse de Noé (Chapitre 9)
  6. la Tour de Babel (Chapitre 11)
  7. Le polythéisme d’Ur (Chapitre 11)

Comment Dieu va-t-il résoudre ce problème ?

  • Le Messie viendra pour tous les humains
  • Dieu appelle un homme afin d’appeler tous à lui. (Genèse 12:1-3 et Exode 19:5-6, Cf. Rm 5:12-21)
  • Dieu est prêt à travailler avec l’humanité déchue (Adam, Eve, Caïn, Noé, Abraham, les Juifs et les païens) et par sa grâce fournit :
  • Promesses
  • Alliances (inconditionnelles et conditionnelles)
  • Sacrifice
  • Culte

Mots hébreux et leurs significations :

adam, le prénom du premier homme créé est aussi un mot hébreu qui peut être utilisé pour ‘Homme’ ou ‘humanité’ en général.

Ce mot adam, est aussi étroitement lié à la signification de poussière ou terre. A noter qu’Adam fut formé de la terre, qu’il dut après le péché travailler la terre, et qu’à sa mort, il redevient poussière.

Elohim qui est traduit en “Dieu” est un nom au pluriel qui était utilisé généralement pour ‘Dieu’ dans le Proche-Orient, le mot ‘El’ et le mot en singulier. Lorsqu’on se réfère au Dieu d’Israël le verbe est habituellement au singulier ‘El’ (il y a cependant 6 exceptions). Les rabbins disent que ce mot parle de Dieu comme créateur, Dieu celui qui nous approvisionne et Dieu celui qui soutient toute vie sur la planète terre (cf. Ps 19:1-6; 104). Remarquez combien de fois ce mot est utilisé dans le chapitre 1.

ruach : Ce terme hébreu et le terme grec pneuma (cf. Jean 3:5,8) peut signifier «esprit», «souffle» ou «vent» (cf. Jean 3: 5, 8). L’Esprit est souvent associée à la création (cf. Genèse 1:2; Job 26:13; Ps 104:29-30; 147:14-18). L’Ancien Testament ne définit pas clairement la relation entre Dieu et l’Esprit. Dans Job 28:26-28; Ps. 104:24 et Proverbes 3:19; 8:22-23), Dieu a utilisé la sagesse (un nom féminin) pour créer toutes choses. Dans le Nouveau Testament, Jésus est dit être l’agent de Dieu dans la création (cf. Jean 1:1-3; 1 Cor. 8:6; Col 1:15-17; Hébreux 1:2-3).

‘ereṣ  (terre) mot hébreux qui vient d’une racine qui signifie probablement être ferme; la terre (au sens large, ou une terre): – commune, pays, terre, terrain, nations, manière, désert, monde. Le terme peut se référer à un pays spécifique, un pays ou l’ensemble de la planète. Genèse 1 est certes géocentrique (cf. v.15). Cela s’inscrit dans le but théologique du chapitre, pas de la science. Rappelez-vous que la Bible est écrite dans la langue de la description à des fins théologiques. Il n’est pas anti-scientifique, mais préscientifique.

Yom signifie jour, le jour en hébreu dure d’un soir à l’autre (Genèse 1: 5). Yom décrit un jour ouvrable (Ex 20:9) ou le jour du mois (Zacharie 1:7). Il indique un temps (Pr 24:10) ou une occasion (Nombres 10:10). Le pluriel peut représenter l’âge (Job 32:7), la durée de vie (Jos 24:31), ou un règne (Isa 1:1). Le pluriel désigne un certain nombre de jours (Néhémie 1:4), une période de temps (Lv 25:8), un certain temps (Genèse 40:4), un an (Lévitique 25:29), ou des années (Ex 2:11). Utilisé avec un article définit, yom peut signifier aujourd’hui (Deutéronome 4:39), maintenant (Néhémie 1:6), chaque fois que (1Samuel 1:4), un jour (Job 1:6), ou par jour (Néhémie 4:22). Yom pourrait caractériser un événement particulier comme la journée de Jizreel (Osée 1:11). De même, le terme, la Journée / jour de Dieu (Yahvé), ou du Seigneur, est une heure ou un jour qui appartient au Seigneur d’une manière spéciale.

Comment est-ce que Genèse 1-11 se connecte à l’histoire moderne ?

  1. Les genres littéraires de l’Est et de l’Ouest sont différents. Il ne s’agit pas de vrai ou de faux, ni de bonne ou mauvaise, mais différent. Genèse 1-11 est un récit d’avant l’histoire de l’humanité comme nous la connaissons. Ce texte est théologiquement crucial, mais le récit est un peu voilé (un bref genre littéraire). Le genre littéraire est voilé, le drame historique est voilé, même la fin de l’histoire est voilée (l’Apocalypse).
  2. Le christianisme, tout comme le judaïsme est une religion qui a une base historique solide. Il est soutenu par de nombreux événements historiques. Toutefois, certains événements (Genèse 1-11) sont au-delà de notre compréhension. Cependant, ils sont communiqués d’une façon que les humains peuvent comprendre (une accommodation littéraire). Ce n’est pas une raison pour nier leur fiabilité, mais plutôt pour souligner leur but théologique. Les récits de la Bible se concentrent, non sur la création, mais plutôt sur la ‘re-création’ (le rachat du péché).
  3. La Genèse est située dans un cadre de référence «historique». Nous pouvons certainement documenter ces récits en utilisant des sources historiques hors de la bible (des sources du monde séculier hors juifs ou chrétiens) mais cela en commençant par le chapitre 12 (à voir : The Nuzi et Mari Tablets). Cependant, les chapitres 1-3 sont au-delà de la confirmation historique et c’est impossible de les confirmer par le genre utilisé.

Alors, comment les récits de la Genèse s’appliquent à notre vie d’aujourd’hui ?

La plus grande leçon que nous pouvons en tirer c’est que Dieu est le créateur et que nous sommes ses créatures. Ceci délimitera clairement nos relations avec lui et clarifie qui est celui qui détient l’autorité et qui est celui qui règne. C’est Dieu qui donne les règles de la vie. Nous entrons en conflit et surtout nous avons des problèmes quand nous oublions cet ordre et que nous essayons d’agir comme si nous étions les créateurs et que nous avons le droit de décider ce qui est bon ou mal, ce qui est une vraie adoration ou une fausse et ainsi de suite.

L’histoire d’Abraham nous enseigne que la grâce de Dieu est continuelle. Cette grâce est présente dès la création et se manifeste en l’alliance de Dieu avec Abraham et ainsi se manifeste complétement en Jésus Christ. Comme L’Apôtre Paul nous le dit sans cesse, en Abraham nous apprenons l’importance de la foi. C’est par la foi, et la foi uniquement que nous recevons la justification et la justice de Dieu.

Mon Verset Favori de la Genèse :

‘Je suis le Dieu Tout-Puissant. Marche devant ma face, et sois intègre.’ Genèse 17 Verset 1

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici