Histoire: Comprendre l’époque de Jésus

0
225

5 minutes dans l’histoire: Comprendre l’époque de Jésus

 

Cadre politique

Pendant des milliers d’années, le peuple juif était principalement soumis à la domination étrangère (égyptienne, syrienne, babylonienne, perse, grecque, romaine, etc.), avec seulement de brèves périodes d’indépendance. Au premier siècle, les Romains dominèrent la région méditerranéenne connue sous le nom de la Palestine (l’Israël moderne), là où Jésus est né et a vécu. Dans la hiérarchie du pouvoir, l’institution juive qui servait de gouvernement juif devait se soumettre à l’autorité du gouvernement Romain local (le roi Hérode), qui devait à son tour se soumettre à l’autorité suprême de Rome (empereur César).

  • Le type de gouvernement pratiqué par les Romains était le syncrétisme, qui admettait que toutes les croyances religieuses, les enseignements philosophiques, et autres systèmes de gouvernement étaient tous finalement compatibles, ou étaient le reflet d’un système plus universel – le système Romain. Le peuple Romain pratiquait l’un des premiers systèmes politiques définit par l’adage “un pays, deux systèmes” – arguant que toutes les personnes avaient une liberté religieuse, une liberté politique et une liberté de pensée, tout en maintenant un contrôle strict.
  • Les Juifs avaient beaucoup de méfiance et souvent de la haine envers l’Empire romain – ils étaient des sujets réticents. Au moment de la naissance de Jésus, le chef romain local, en la personne du roi Hérode, avait ordonné le massacre de tous les bébés juifs mâles nés à l’époque. Hérode était aussi responsable d’avoir placé des idoles interdites dans le temple juif. Ces actions avaient pour effet d’augmenter le ressentiment que le peuple juif avait envers le gouvernement romain.
  • Les Juifs croyaient que le monde était constitué de deux types de personnes : les Juifs et les païens (non-juifs). Les Juifs faisaient tout pour se dissocier des païens.
  • Le peuple juif avait accepté leur liberté, tant dans leur propre système de gouvernement, et aussi dans le fait de pouvoir maintenir leurs propres traditions, mais le gouvernement romain exigeait que tout système soit finalement soumis à l’autorité romaine. Par exemple, les citoyens juifs étaient sous l’autorité du système judiciaire juif (le Sanhédrin), mais toutes les décisions pour la peine de mort étaient adressées par le gouvernement romain.
  • Le système religieux et politique juif était divisé entre deux parties : les pharisiens – le «parti du peuple», responsable d’enseigner la loi et les traditions reçues des patriarches d’Israël, et qui étaient strictement conforme à la loi juive ; et les Sadducéens – les dirigeants riches et conservateurs qui avaient rejeté les traditions en faveur de la coopération politique et religieuse avec les Romains.

Cadre culturel / Vie quotidienne

Jésus a passé la plupart de sa vie dans et autour de la zone du village agricole de Nazareth. Comme de nombreux villages agricoles à travers le monde, la vie était calquée sur les traditions, les rôles et les rituels transmis depuis de nombreuses générations auparavant.

  • Population: La zone du village de Nazareth était peuplée principalement par des Juifs, mais elle avait aussi une certaine diversité avec la présence des Syriens, Grecs, et les Romains. La grande ville de la Palestine était Jérusalem, qui était plus cosmopolite et où on pouvait trouver une plus grande diversité ethnique.
  • Langue: La langue commune et pratiquée dans l’Empire romain était le grec. Cependant, en ce temps, il était également commun pour les Juifs d’utiliser l’hébreu, l’araméen et le latin. La langue journalière utilisée par Jésus était l’araméen.
  • Vie Sociale: Le moyeu d’un village était le marché et la place des commerces. Pour un village juif, la synagogue était le lieu de rencontre central, et le siège du gouvernement juif local.
  • Habitations: Les maisons étaient toutes des petites cases de 1-2 mètre carré, avec un sol en terre battue, des toits plats, des portes basses et étroites, et des portes à l’avant en bois. Pendant les nuits chaudes, souvent les gens dormaient sur les toits plats. Les maisons étaient disposées autour d’une cour centrale commune où les voisins effectués les tâches quotidiennes (cuisine, blanchisserie, etc.) avec les autres. L’eau était transportée depuis un puits public et stockée dans une citerne dans la cour. L’éclairage était assuré par des lampes à huile en terre cuite. Les gens dormaient sur des nattes, et ils avaient très peu de biens personnels.
  • Alimentation: Le travail quotidien de la femme était d’assurer la préparation de la nourriture pour la famille – par exemple les taches étaient de moudre le grain, cuire le pain, traire les animaux, et la fabrication du fromage. Généralement, une famille mangeait deux repas : petit-déjeuner – de petites quantités de nourriture emmenées sur le lieu de travail; et le dîner – Un grand repas avec du fromage, du vin, des fruits, des légumes et des œufs. Comme viande, le poisson était plus courant, suivi par du poulet ou de la volaille. La viande rouge (bœuf et agneau) était servie seulement lors d’occasions spéciales. La consommation du porc et des crustacés était absolument interdite. La plupart des aliments étaient bouilli ou cuits dans un gros pot et assaisonnés avec du sel, des oignons, de l’ail, du cumin, de la coriandre, de la menthe, de l’aneth et de la moutarde. La nourriture était sucrée avec du miel sauvage ou à l’aide de sirops de dates ou de raisins. La nourriture était généralement servie dans un bol commun et mangé par trempage avec les doigts.
  • Vêtements: Le sous-vêtement était communément appelé “tunique”. Le survêtement été alors appelé “manteau” – Le manteau était ample avec des franges, lié par un ruban bleu. Les hommes portaient aussi une ceinture – une large ceinture en cuir de quatre pouces ou alors un tissu utilisé comme “ceinture”. Si l’on ne portait que le sous-vêtement, cela équivalait à être «nu» ou «dépouillé». Si l’on ne portait qu’un sous-vêtement (tunique) et une ceinture, alors on portait porter un “pagne”. L’expression «ceignez vos reins» faisait allusion au fait de tirer la tunique vers le haut entre les jambes et l’insérer dans / sous la ceinture. Les gens portaient aussi des sandales aux pieds, et un drap blanc sur la tête, suspendu à leurs épaules. Ce tissu les servait de protection face au soleil.
  • Physique générale: la plupart des Juifs étaient de petite taille, à la peau claire mais bronzée par le soleil. La plupart d’entre eux avaient des cheveux noirs ou bruns et beaucoup d’hommes portaient la barbe.
  • Structure de la famille: Le mari était le chef spirituel et juridique de la maison. Il était responsable de l’alimentation, l’abri et la protection de la famille. Les enfants étaient instruits tôt afin d’honorer leurs parents. Une famille juive vivait par des règles morales, sociales et religieuses très strictes. Les parents, les enfants non mariés, et le fils marié avec sa conjointe seraient souvent tous à vivre sous un même toit.
  • Le rôle des femmes: Pendant le premier siècle en Israël, les femmes ont été considérées comme des citoyens de seconde classe, une description qui s’apparente aux esclaves. Le fait qu’elles sont mentionnées en tant que disciples de Jésus est inhabituel – du fait qu’elles étaient autorisées à le suivre (Jésus) avec ses disciples hommes, est inhabituel aussi le fait que les auteurs des biographies de Jésus nous auraient parlé de leur présence.

Cadre religieux

Les dirigeants juifs se sont battus pour préserver la pureté de leur foi en un Dieu unique face aux religions étrangères contradictoires. Pourtant, en même temps, ils se fragmentaient en sectes, à cause de leur divergence d’opinions sur les variations dans l’interprétation de la loi juive.

  • Le peuple juif croyait en un seul Dieu (monothéisme) qui était invisible et ne pouvaient pas être dépeint. En revanche, les cultures environnantes croyaient en plusieurs dieux (polythéisme) qui pouvaient être représentés par des images ou des idoles.
  • La tradition juive a été centrée sur le Jour du Sabbat – la journée commence le vendredi au coucher du soleil et se termine au coucher du soleil, le samedi. Le Sabbat débute avec la prière, l’allumage des bougies par la femme de ménage, suivi par le joyeux souper du vendredi. Le Sabbat est considéré comme un jour de repos et de culte, où tout ce qui est fait est en l’honneur de Dieu.
  • Le peuple juif était à la recherche et dans l’attende d’un «Messie» ou sauveur – qu’ils attendaient pour les guider comme Dieu avait promis. Selon leur compréhension, ce Messie apporterait un renouveau spirituel et surtout une liberté politique après des siècles d’oppression étrangère, car ils étaient actuellement sous l’Empire romain.
  • La culture du premier siècle, au temps d’Israël, était très intéressée par le surnaturel – il était alors fréquent que les gens croient dans des malédictions et ils étaient ainsi indirectement contrôlés par des superstitions.
  • La fête religieuse la plus importante durant l’année juive était la fête de la Pâque. Cette fête célèbre la délivrance du peuple juif de l’esclavage vécu en Egypte. Au cours de la Pâque, de nombreux Juifs se rendent à Jérusalem pour la célébrer dans la ville sainte. C’est pourquoi Jésus et ses disciples se sont rendus à Jérusalem pour leur dernier repas ensemble – ils fêtaient la Pâque. C’est aussi par tradition que tant de Juifs étaient présent à Jérusalem au moment de l’arrestation, du procès et de la crucifixion de Jésus.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici