Le repentir, La Foi et l’Evangile

0
63

Les paroles de Jésus dans Marc 1:15 viennent sous la forme d’une commande urgente : « Le temps est accompli, et le royaume de Dieu est proche. Repentez-vous, et croyez à la bonne nouvelle. »

Non seulement le Christ vient annoncer l’arrivée du royaume de Dieu, en particulier pour ceux que Dieu appelle (Jean 6:44), mais aussi afin de préparer les élus à leurs actuelles responsabilités spirituelles et dans le futur Royaume. Notez, cependant, que cet accent mis sur la repentance ne se termine pas avec la mort du Christ.

Après sa résurrection d’entre les morts, mais avant son ascension vers le Père, Il dit à ses disciples: « Ainsi il est écrit que le Christ souffrirait, et qu’il ressusciterait des morts le troisième jour,  et que la repentance et le pardon des péchés seraient prêchés en son nom à toutes les nations, à commencer par Jérusalem. » (Luc 24:46-47)

Notez que la repentance amène la rémission des péchés, c’est exactement ce que signifie le baptême, car le baptême est justement le symbole de mourir au péché et obtenir la résurrection à une vie nouvelle (Romains 6:1-12). C’est pourquoi, à la Pentecôte, A.D. 31, Pierre demanda à la foule rassemblée, « Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés ; et vous recevrez le don du Saint-Esprit. » (Actes 2:38).

De même, Paul enseigne les hommes d’Athènes : « Dieu, sans tenir compte des temps d’ignorance, annonce maintenant à tous les hommes, en tous lieux, qu’ils aient à se repentir, parce qu’il a fixé un jour où il jugera le monde selon la justice, par l’homme qu’il a désigné, ce dont il a donné à tous une preuve certaine en le ressuscitant des morts. » (Actes 17:30-31)

Le repentir est une condition préliminaire qui mène à la croyance. Qu’est-ce que la repentance? Ce mot signifie ‘changer’ ou ‘changer de direction / aller en direction opposée’. Dès qu’une personne entend l’Evangile et qu’il est convaincu que son mode de vie est mauvais, il doit alors changer son comportement actuel et ainsi produire ‘du fruit digne de la repentance’ (Matthieu 3:8).

La repentance n’est pas simplement s’apitoyer ou avoir des remords, mais c’est de vraiment sentir du plus profond de notre cœur nos méfaits et nos échecs. La réalisation de ces derniers nous mène à chercher la purification du baptême et  nous incitent à vivre selon les normes de Dieu, ainsi que sa loi. Avoir du remords, sans avoir un changement parallèle dans la conduite n’est pas une repentance ! Les fruits de la repentance sont des actions visibles souvent appelées ‘œuvres’, qui montrent qu’une personne a bien changé.

Quand Jean-Baptiste prêchait la repentance pour préparer la voie pour le ministère de Jésus, son public lui a demandé ce qu’ils devraient faire pour se repentir.

Il répondit : « Que celui qui a deux tuniques partage avec celui qui n’en a point, et que celui qui a de quoi manger agisse de même. N’exigez rien au delà de ce qui vous a été ordonné. Ne commettez ni extorsion ni fraude envers personne, et contentez-vous de votre solde. » (Luc 3:10-14). En général, ces actions sont soit d’obéir aux lois de Dieu ou de démontrer de l’amour envers son prochain. Jésus dit : « Si tu veux entrer dans la vie [éternelle], observes les commandements. » (Matthieu 19:17).

Plus tard, quand il fut demandé à Jésus quel était le plus grand commandement, il répondit : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur …. » Et le second lui est semblable : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même. »(Matthieu 22:36-40).

Quand nous considérons toutes ces choses, porter des fruits dignes de la repentance c’est simplement de vivre comme Dieu le fait ! En croyant que l’Évangile est étroitement liée à avoir la foi. Quand une personne croit en quelque chose, il a  la foi, la confiance, et la conviction que cette chose est vraie. Cette confiance l’amène à commencer à agir conformément à ce qu’il croit, et le résultat c’est l’obéissance envers cette vérité ou de vivre d’après cette vérité.

Remarquez comment l’apôtre Paul démontre cela dans Romains 10:8-10: « Que dit-elle donc ? La parole est près de toi, dans ta bouche et dans ton cœur. Or, c’est la parole de la foi, que nous prêchons.  Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé.  Car c’est en croyant du cœur qu’on parvient à la justice, et c’est en confessant de la bouche qu’on parvient au salut. »

Le verset 10 apporte l’équilibre au verset 9. Il ne suffit pas juste de confesser Jésus verbalement (ou à haute voix) et croire à la résurrection –et ceci dans un exercice intellectuel. Paul explique que la foi sincère conduit à la justice, ce qui veut dire agir avec justice ou d’une manière divine (Psaume 119:172). La foi– la foi vivante et active par laquelle nous vivons (2 Corinthiens 5:7) –c’est de faire confiance à la parole de Dieu et aussi de la pratiquer, que ce soit dans les moments de difficultés, de sacrifice, ou quand nous faisons face aux opinions contraires de nos amis et de nos familles, ou même si nous sommes face à la mort.

L’auteur de la lettre aux Hébreux nous recommande les ‘héros de la foi’ justement pour ces raisons (Hébreux 11). Ainsi, la commande urgente faite par  Jésus de nous repentir et de croire à l’Évangile, nous donne les côtés négatifs et positifs d’une action unique et divine. Il nous dit de nous débarrasser de ce mal que nous avons fait (‘Repentez-vous et soyez baptisé … ” ) et de commencer à faire ce que Dieu attend de ceux à qui il a révélé son mode de vie (‘croire’). Cela conduira à la justice et au salut ainsi qu’à la promesse de Dieu!– d’entrer dans Son Royaume (2 Pierre 1:2-11).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici